février 14, 2018 trends

Etats-Unis: le smartphone devient LE support privilégié des achats en ligne

Subscribe to Email Updates

Les usages autour du mobile se sont beaucoup développés ces dernières années et le commerce mobile en fait partie. Selon les estimations de EMarketeur, le montant total des ventes m-commerce aux Etats-Unis est estimé à 336 milliards de dollars et devrait dépasser la barre des 50% des ventes en ligne en 2021.

Deux-tiers des dirigeants américains de la distribution déclarent avoir un site mobile, tandis que la moitié des 40% restants prévoit d’en mettre un en place (étude Boston Retail Partners).

En 2017, selon les chiffres de Criteo - entreprise française de reciblage publicitaire personnalisé sur internet - 71% des ventes réalisées depuis un mobile ont été effectuées via une application. 53% des détaillants américains en ont développé une et la moitié de ceux n’en ont toujours pas prévoient d’en déployer une prochainement. Selon EMarketeur, Ils sont 33% à profiter de ces applications pour suggérer des offres à leur clientèle lorsqu’elle se trouve en magasin.

Tous les chiffres montrent que le smartphone est en passe de devenir LE support privilégié des achats en ligne aux Etats-Unis, l'une des raisons principales étant l’aspect pratique qu’il procure aux consommateurs.

Une hausse de la demande et des attentes

Bien que ces chiffres soient prometteurs, les e-commerçants américains luttent encore avec un taux d'abandon de panier élévé, qui est d'environ 69%, selon l'Institut Baymard. Nous vivons à l’ère de l'économie “à la demande”, ce qui signifie que les consommateurs se révèlent très impatients, en particulier lorsqu’il s'agit de services. Ils s'attendent à ce que les achats soient aussi faciles à effectuer que le simple fait d’appuyer sur un bouton. Ils ne veulent pas perdre de temps.

La vitesse et le confort sont les priorités

Les chiffres présentés dans une récente étude réalisée par la société Cloudflare, montrent que le taux de conversion des mobiles est directement lié aux performances des sites mobiles. Selon l’étude, Amazon a augmenté ses ventes de 1% chaque fois que celui-ci a réduit la latence de son site de 100 millisecondes. De même, Walmart a obtenu 2% d'augmentation de conversion pour chaque seconde de diminution du temps de chargement.

Le temps chargement a en effet un impact visible sur la conversion et, comme l'indique l'une des études de Google, 53% des internautes abandonnent un site mobile si sa vitesse de chargement prend plus de 3 secondes.

La société SOASTA a démontré que seul 1 internaute mobile sur 5 effectue des achats. La complexité des interfaces des sites marchands étant, comme la vitesse, l’une des raisons principales. Sur le smartphone, les clients ont encore du mal à lire les détails, à choisir un article, l’ajouter au panier puis à trouver le moyen de payer.

La simplification du processus de paiement

Selon une étude de Gemalto - entreprise spécialisée dans le secteur de la sécurité numérique - le nombre d'utilisateurs de smartphones dans le monde atteindra 2,87 milliards d'ici la fin de 2020. Les nouvelles solutions dédiées au m-commerce poussent comme des champignons et concernent également les paiements.

Lorsque faire son shopping en ligne demande trop d’efforts, les clients abandonnent. Le paiement en un clic est donc un facilitateur de vente pour les e-commerçants. Après avoir entré une première fois, leurs coordonnées bancaires, les acheteurs mobiles peuvent simplement acheter des articles en un seul clic, sans avoir à entrer à nouveau les données requises.

Pour les consommateurs en ligne, chaque seconde compte, de sorte que tout le processus d'achat doit se dérouler sans interruption ni distraction.

Le m-commerce est dans sa phase de croissance. Les retailers à l’avant garde de cette transformation du commerce acquerront un avantage compétitif significatif.

New Call-to-action

Sources : born2invest.com

Pour aller plus loin :