novembre 22, 2018 m-commerce

[États Unis] 2018 : Les smartphones représenteront 23% du CA du e-commerce

Subscribe to Email Updates

Les smartphones représenteront 23% du chiffre d’affaires du e-commerce aux États-Unis et influencent déjà plus d'un tiers de l’ensemble des ventes au détail du pays. Les commerçants en ligne savent que les consommateurs attendent beaucoup du commerce mobile mais admettent qu'ils n'investissent pas assez vite pour répondre à ces attentes et être à jour au regard des évolutions de la technologie numérique.

Selon les estimations de Forrester Research Inc. dans le rapport "The State of U.S. M-commerce 2018", les ventes depuis des smartphones aux États-Unis, devraient dépasser les 117 milliards de dollars cette année, soit 23 % des ventes américaines de commerce électronique en 2018 et près de 3 % des ventes au détail totales.

Bien que les smartphones ne représentent que 3 % des ventes au détail, ceux-ci ont eu un impact de 36 %, soit 1,32 billion de dollars, sur les ventes au détail totales estimées à 3,68 billions de dollars en 2018.

Ne manquez pas notre article : Amazon : 80% de la croissance e-commerce 2018 aux US

L’enquête de Forrester Research Inc., menée auprès de 4 700 adultes américains, a révélé que chaque mois, plus de la moitié des consommateurs américains utilise un smartphone pour rechercher des produits, mais que seuls 32 % achètent des biens physiques via ce dernier.

Forrester estime que les ventes de commerce électronique aux États-Unis atteindront 506,7 milliards de dollars en 2018, ce qui représente 14 % des ventes au détail totales. Comme pour les smartphones, le numérique aura un impact sur plus de ventes qu'il n'en génère, avec 53 % du total des ventes au détail touché par le numérique (soit 1,95 billion de dollars).

Le smartphone fait de plus en plus partie de la vie des consommateurs. Les 80% de la population américaine et les 91% de la population américaine en ligne en possèdent au moins un, selon Forrester. De plus, les adultes américains passent en moyenne 3,3 heures par jour sur un smartphone, contre 2,8 heures en 2015. Il n’est donc pas étonnant qu'ils soient à l'origine d'une part importante des ventes au détail.

Ne manquez pas notre article : [Étude] Le m-commerce devrait dépasser le e-commerce d'ici 2019

Les commerçants prennent note de l'importance grandissante du mobile. Près de 60 % des personnes interrogées dans le cadre de l’étude Oracle Corp. 2018 Retail Mobility Insights, ont déclaré que leur entreprise adoptait le numérique et le mobile. Mais il y a encore du travail ! Ils ont également indiqué que leurs entreprises n'investissaient pas assez rapidement pour suivre le rythme de l'évolution technologique ou pour répondre aux attentes des consommateurs.

Plus des trois quarts des commerçants (77 %) ont déclaré que les consommateurs s'attendent à ce que les commerçants anticipent leurs besoins en analysant leurs données sur la fidélité, l'historique des achats et l'interaction des marques.

Toutefois, seuls 47 % des commerçants ont déclaré que leur stratégie mobile consiste en fait à augmenter la taille du panier d'achat en magasin et en ligne.

m-commerce-us-2018

"Notre stratégie mobile consiste à augmenter la taille du panier d'achat en magasin et en ligne en attirant les consommateurs au point d'intention."

De fait, 62 % des commerçants sont d'accord avec l'énoncé selon lequel ils pourraient " perdre de l'argent sur la table en offrant des rabais généraux à tous les consommateurs plutôt que de faire des offres adaptées à des consommateurs ciblés ".

L'enquête Oracle a également révélé que :

  • 46,2 % des commerçants affirment être bien positionnés sur le plan logistique pour soutenir une expérience d'achat omnicanal, avec des centres de distribution pour exécuter les commandes passées en ligne ou par téléphone mobile pour une livraison vers n'importe quelle destination.
  • 59,7 % des détaillants sont d'accord avec l'énoncé suivant : " Notre entreprise sera probablement perturbée par des organisations ou des fournisseurs de services plus novateurs, agiles et axés sur le client ".
  • 44,6 % des commerçants affirment qu'ils donnent aux employés les moyens d'accomplir leur mission, peu importe où ils se trouvent.

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :