avril 16, 2018 personnalisation

[Essayage virtuel] ASOS et Zeekit signent un accord de coopération stratégique

Subscribe to Email Updates

L’e-marchand britannique ASOS vient de signer un accord de coopération stratégique avec la start-up israélienne Zeeki dont la solution permet d'habiller virtuellement des modèles avec les vêtements vendus par la boutique en ligne, ceci grâce à des images simulées du produit.

ASOS peut utiliser l’image d’un article (robe, pantalon,veste, etc.) pour l'adapter sur différents modèles, de différentes morphologies et dans différentes postures alors même que ces mannequins n'ont jamais réellement porté les vêtements.

asos-zeeki

L'un des défis majeurs dans le marketing de la fast fashion est de présenter autant de vêtements que possible sur des modèles, dans le but de favoriser les ventes. Cependant, effectuer des photos en studio coûte cher et il existe également des contraintes de temps, de logistique et de distance.

La coopération entre ASOS et Zeekit devrait donc considérablement raccourcir le temps nécessaire pour mettre un nouvel article en ligne, sur le site Web de l’enseigne. Au lieu de passer plusieurs jours à réaliser des photos onéreuses en studio, l'algorithme de Zeekit permet une alternative : créer une image qui montre à l’internaute le vêtement sur un mannequin ayant  la même morphologie que la sienne.

La fondatrice et PDG de Zeekit, Yael Vizel, déclare: « Le fabricant n'a même pas besoin d’envoyer l’article à ASOS. Tout ce qu’il a à faire, c’est de nous envoyer une image du produit, et nous exécutons l'imagerie sur une banque de modèles photographiés à l'avance, sans avoir besoin d'une production en studio. "

Fondée en 2013, Zeekit a levé 12,5 millions de dollars. Sa technologie a été développée par Yael Vizel, qui a appliqué les capacités d'analyse topographique qu'elle avait acquises durant son service militaire à la topographie du corps humain.

Le développement de Zeekit permet de faire face aux défis auxquels sont confrontés les détaillants de mode opérant sur Internet, en particulier le nombre d'articles retournés par les clients.

À l'heure actuelle, les vêtements peuvent être placés, via la virtualisation, sur les modèles d’une base de données uniquement. Cependant, Zeekit envisage que les clients finaux puissent utiliser, dans un avenir proche, leurs propre image lors de cette expérience virtuelle.

Zeekit a refusé de commenter la valeur de l'accord, mais des sources du secteur ont déclaré qu'ASOS verserait probablement à la compagnie israélienne 2,4 millions de shekels par an (soit 550 000 euros environ) dans le cadre d'un accord qui serait prolongé par consentement entre les deux parties.

ASOS commercialise et vend plus de 80 000 articles à des clients dans la plupart des pays du monde par le biais de centres de distribution situés au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Chine et dans d'autres pays d'Europe. La société, fondée en 2000 a réalisé un chiffre d'affaires de près de 2 milliards de livres sterling en 2017 et sa capitalisation boursière est de 5,8 milliards de livres sterling.

New Call-to-action

Source : globes.co.il

Pour aller plus loin :