janvier 10, 2020 trends

[E-commerce US] Amazon, Walmart et le reste des commerçants en ligne

Subscribe to Email Updates

Les consommateurs modernes sont accros au confort des achats en ligne et de la livraison à domicile. Le e-commerce est rapidement passé d'un concept nouveau à un mastodonte imparable, et la tendance semble fermement fixée pour l'avenir - les vendeurs en ligne continuent d'attirer les clients loin des magasins physiques traditionnels.

Le e-commerce est désormais une force économique si puissante qu’il est facile d'oublier que la vente en ligne est encore un développement relativement récent dans l'histoire du commerce de détail.

À l'instar d'autres périodes de changement rapide, l'essor du e-commerce s'est accompagné de défis. Parmi ceux-ci, faciliter un commerce diversifié et équitable dans un environnement de plus en plus dominé par un ou deux acteurs majeurs.

Un marché en pleine maturité

L'expérience utilisateur s'est considérablement améliorée sur le web. Bien que les vendeurs en ligne n'aient parfois pas réussi à fournir des niveaux élevés de service et de sécurité, le marché en ligne est en pleine maturité. Un accès rapide aux biens de consommation dans presque toutes les catégories, des emballages adaptés et des solutions de distribution efficaces se sont développés parallèlement à la demande des consommateurs.

Maintenant que les principales difficultés sont derrière nous et que de nombreuses possibilités s’offrent à nous, que pouvons-nous demander de plus aux solutions modernes e-commerce ? Pour de nombreux utilisateurs et observateurs, la réponse est une marketplace qui mette en évidence un nombre plus important de fournisseurs et offrant une diversité de marques.

Une croissance rapide pour les vendeurs en ligne

La croissance des ventes et l'évolution des habitudes d'achat illustrent toutes deux l'orientation que prend le e-commerce qui, à l’échelle mondiale était évalué à plus de 2000 milliards de dollars en 2017. Ce chiffre devrait dépasser largement les 4000 milliards de dollars d'ici 2021.

Aux États-Unis, au moins 10% des ventes au détail sont attribuées aux vendeurs en ligne, et cette part augmente chaque année. On pense qu'un consommateur sur dix achète en ligne depuis son smartphone au moins une fois par semaine.

Ne manquez pas notre article : États-Unis: le smartphone devient LE support privilégié des achats en ligne

Alors qu'un nombre croissant de consommateurs se rallie à la tendance du shopping mobile, faire des achats avec un smartphone pourrait devenir le moyen principal d’effectuer des achats, pour une part importante de la population. Le lien entre l'utilisation des médias sociaux et les habitudes d'achat en ligne renforce cette possibilité car de nombreux utilisateurs trouvent déjà une partie de leur inspiration d'achat sur Pinterest et d'autres sites sociaux.

Ne manquez pas notre article : Pinterest prédit les tendances de consommation pour 2020

La concurrence dans le commerce de détail n'a rien de nouveau. Les vendeurs de Brick & Mortar se battent depuis longtemps pour attirer l'attention des consommateurs. Suivant un modèle qui a fait ses preuves, les commerçants utilisent traditionnellement le service client, un marketing créatif et des emballages de produits innovants pour faire impression sur les acheteurs.

Les commerçants qui dépassent leurs concurrents l'emportent et se renforcent, tandis que les magasins qui ne peuvent pas attirer et fidéliser suffisamment de clients  sont laissés pour compte. Grâce à la surveillance du commerce, les entrepreneurs ont un accès égal aux marchés de détail, de sorte que chaque vendeur potentiel opère au même niveau. Le marché numérique en plein essor ignore bon nombre de ces traditions.

Bien que le e-commerce soit fondé sur bon nombre des mêmes principes que ceux de la vente au détail, les deux paysages sont très différents. Plutôt qu'un écosystème de vente au détail équilibré, l'augmentation rapide des transactions en ligne et la concurrence pour des marchés web mondiaux illimités ont engendré un marché du e-commerce dominé principalement par Amazon et Walmart.

Amazon et Walmart laissent derrière eux les autres détaillants

Les actions d'Amazon et de Walmart ont connu une forte croissance l'an dernier. Les ventes annuelles d’Amazon l’ont propulsé bien loin devant sa concurrence en ligne, et les activités de e-commerce de Walmart ont contribué à porter les parts du géant de la vente au détail dans un territoire record. Les grands détaillants tels que Macy's, Sears, Nordstrom et Target ne se sont pas aussi bien adaptés à l'évolution des ventes au détail. Les actions de Penney et de Sears ont perdu la moitié de leur valeur et les actions Target ont chuté de 25%.

La hausse des prix des actions d'Amazon et de Walmart ne rend pas compte de toute l'histoire. Cependant, Wall Street semble convaincu que les deux vendeurs en ligne dominants ont le potentiel le plus élevé pour résister à la tempête de la vente au détail et rester les chefs de file dans la course concurrentielle du commerce de détail numérique.

Toujours à l'avant-garde du numérique, Amazon a renforcé sa présence physique avec des entreprises de vente comme Amazon Books, ainsi que grâce à l'achat de Whole Foods.

Walmart, d'autre part, a accru son potentiel en ligne en acquérant des détaillants spécialisés et en achetant Jet.com. 

Ne manquez pas notre article : [Walmart] L'acquisition de Jet.com demeure le fondement sur lequel reposent tous les rêves e-commerce

Ces mesures renforcent encore la force des entreprises en matière de e-commerce

Des gagnants et des perdants

Les achats en ligne sont très avantageux pour les clients qui recherchent le confort. Cependant, la promotion d'un vaste marché de vente dominé par un seul vendeur crée également des inconvénients distincts pour certains acteurs du commerce de détail.

Il est déjà évident que les détaillants physiques ont des difficultés à mener la bataille face aux alternatives pratiques proposées par le e-commerce, et Amazon peut également annuler la concurrence en ligne. Le géant du e-commerce a clôturé la grande majorité des ventes en ligne en 2015, loin devant ses plus gros concurrents numériques : Walmart, Costco et Target. La société a ensuite capté la moitié de la croissance des ventes en ligne l'année suivante, aux États-Unis en 2016.

Ne manquez pas notre article : [États-Unis] 74% des consommateurs vont sur Amazon lorsqu’ils sont prêts à acheter un produit en particulier

En poursuivant sur la même trajectoire, il est difficile d'imaginer un scénario dans lequel l'un de ses plus proches rivaux pourrait le rattraper. Cependant, il y a toujours des concurrents enthousiastes et désireux de prendre une bouchée des parts de marché d'Amazon.

Avant de déclarer des gagnants et des perdants absolus, il est important de se rappeler qu'Amazon et le e-commerce sont relativement nouveaux dans le paysage de la vente au détail. Amazon a connu le succès en transformant le terrain de jeu de la vente au détail. Et, l'accent mis par la société sur la technologie la distingue des autres vendeurs.

Malgré la domination d'Amazon, il existe encore des opportunités en ligne pour les visionnaires du e-commerce. Chaque victoire concurrentielle contribue à rétablir l'équilibre et la diversité qui font du World Wide Web un lieu de vente au détail dynamique.

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »

Source : business2community.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :