juin 14, 2018 search

[e-commerce] Une ex de Google a de grands projets pour tuer "l'expérience Amazon"

Subscribe to Email Updates

Obsess est une nouvelle plateforme de shopping virtuel en ligne qui permet aux utilisateurs de faire leurs achats dans un contexte de découverte. Sa fondatrice, Neha Singh, qui se décrit elle-même comme une fashionista ayant travaillé avec Google et Vogue, a créé une plateforme en ligne qui présente des articles dans des boutiques virtuelles. Les utilisateurs peuvent parcourir les produits dans des environnements de découverte qui imitent la vie réelle.

Neha-Singh

Neha Singh espère développer la plateforme de commerce électronique du futur, où les utilisateurs pourront un jour faire leurs achats sous forme d'avatars en ligne dans des environnements 3D abondants de produits.

"Vous ne pouvez pas vendre de la mode et de l'art de la même façon que vous vendez du dentifrice", explique-t-elle. "Mais sur Internet, c'est exactement ce que nous faisons : le dentifrice est vendu de la même manière que de beaux vêtements."

Neha Singh cherche à revigorer ce qu'elle décrit comme l'activité «ennuyante et fastidieuse» du shopping en ligne. Elle espère inaugurer une nouvelle ère de la vente de détail en ligne, où actuellement, les articles sont presque toujours présentés comme des miniatures bidimensionnelles sur une grille de défilement uniforme.

"Dans la vie réelle, le shopping est une forme de divertissement", déclare-t-elle. "Il est guidé par la découverte, l'inspiration et le plaisir, ce qui n'est pas le cas en ligne."

Lorsque vous faites votre premier pas virtuel dans la boutique en ligne Obsess de Carmen Sol, marque d’accessoires de luxe italienne, vous êtes accueillis dans une boutique ensoleillée et aérée, présentant un étalage de sacs à main dans tandis que de la musique latine joue en arrière-plan.

À l'intérieur de l'espace virtuel, vous pouvez «marcher» pour regarder de plus près les chaussures à l'arrière. Si un article vous intéresse, vous pouvez le «prendre» en cliquant dessus, ce qui vous amène à plus de détails sur l'article et au panier en ligne. Au mur, le poster d'un mannequin en bikini révèle que les articles portés sont également disponibles à l'achat.

Obsess-1Boutique en ligne Obsess de Carmen Sol

Alors que la boutique en ligne de Carmen Sol est dessinée, d'autres boutiques d'Obsess s'inspirent de l'imagerie 3D d'espaces réels. C'est l'exemple du magasin virtuel Obsess de Farfetch, qui vous amène à Brown East, dans sa boutique de Londres.

Selon Neha Singh, Obsess permet aux acheteurs en ligne de parcourir des produits qu'ils n'auraient pas découverts autrement, ce qui donne aux entreprises l'occasion de proposer à leurs clients une expérience de marque unique et personnalisée.

"Les présentations de magasins ne sont que le début", dit-elle. "Avec un magasin numérique, les possibilités des plateformes en ligne d'Obsess sont illimitées".

Obsess-2Boutique en ligne Obsess de Farfetch

À l'avenir, Neha Singh espère créer des assistants virtuels en magasin, des avatars fidèles à la taille et à la forme d'un client, qui peuvent essayer des vêtements virtuellement et une myriade de contextes de shopping différents : des stations balnéaires aux concerts de rock.

"Notre objectif est de recréer l'interface de commerce électronique pour des catégories qui ne sont pas basées sur la recherche", explique Singh. "Le but est d'augmenter l'engagement afin d'augmenter la conversion des clients."

Alors que de plus en plus de commerçants se tournent vers le e-commerce, Neha Singh espère fournir une plateforme où ils pourront exprimer pleinement leur identité de marque. Obsess, récemment diplômé du programme d'incubation de New York Techstars, collecte actuellement des fonds pour construire ce que Neha Singh décrit comme “la plate-forme de commerce électronique du futur”.

"Pour nous, le potentiel du marché est énorme", explique Neha Singh. "La décoration de la maison et la mode représentent une industrie de 2,4 billions de dollars, et de plus en plus de ventes s’effectuent en ligne chaque jour. Nous voulons être la prochaine catégorie de commerce électronique pour les grandes entreprises qui se déplacent sur la toile."

New Call-to-action

Source : businessinsider.fr/us

Pour aller plus loin :