janvier 23, 2018

[e-commerce] Quel coût représente les emballages carton pour les commerçants et les consommateurs ?

Subscribe to Email Updates

Il n'y a pas d'indicateur plus évident de l’énorme succès du e-commerce que l’emballage carton qui s'accumule dans nos poubelles. Quel coût représente ces emballages pour les commerçants et la société ? L’impact le plus évident est environnemental. Le carton est plus biodégradable que le plastique mais le problème est que les consommateurs sont de mauvais recycleurs.

Une des raisons vient de la confusion générale à propos du tri des déchets : sont-ils recyclables ou non ? S’ils le sont, comment faut-il les recycler ? Le carton doit être suffisamment aplati pour s’adapter aux camions de collecte, ce que les consommateurs ne font généralement pas. Le papier bulle peut obstruer les machines de recyclage et doit donc être retiré de l’emballage. Et, certaines nouvelles sources d'emballage alimentaire, par exemple, sont difficiles à recycler.

L’association américaine Fiber Box soutient qu’aux Etats-Unis, 90% des emballages en carton ondulé sont recyclés mais que les 10% restants continuent de s'accumuler.

Lors d'une conversation online sur le site retailwire.com ce mois-ci, Nikki Baird, contributrice du journal en ligne, soulignait la difficulté de déterminer qui doit être responsable de la gestion des emballages carton dans le secteur du e-commerce. Certains des membres ayant participé à la conversation estiment que la responsabilité incombe aux consommateurs.

"Les consommateurs doivent comprendre que le prix à payer pour bénéficier des avantages du e-commerce, c’est d’être vigilants, en recyclant ou réutilisant les cartons ", a déclaré Anne Howe, directrice chez Anne Howe Associates.

"Ceux qui parmi nous, commandent en ligne doivent être ceux qui prennent en charge le recyclage du carton", a déclaré Zel Bianco, président d'Interactive Edge. "Cela ne peut pas relever de la seule responsabilité de l'expéditeur."

Les clients auront néanmoins plus d'emballages à gérer puisque l’industrie tend vers la livraison rapide, voire en un jour, ce qui ne permet pas aux commerçants de bénéficier de jours supplémentaires pour inclure d'autres articles dans un même carton.

"Nous remplissons des cartons volumineux avec de gros sachets remplis d'air pour protéger de petits paquets de biscuits parce que les consommateurs détestent les miettes", écrit Ben Ball, vice-président senior chez Dechert-Hampe. «La plupart des expéditeurs emballent les commandes de la même façon : une boîte dans une boîte remplie de papier bulle ou de ces chips en polystyrène épouvantables, parce que les consommateurs n’apprécient pas que l'emballage d'origine soit endommagé - et encore moins l'article. UPS et FedEx détestent ce procédé car cela prend beaucoup d’espace dans leurs camions, mais ils n'aiment encore moins les plaintes des clients mécontents. Donc, nous continuons à produire et à utiliser beaucoup de carton. "

"Je suis certain que si Amazon pouvait économiser de l'argent en réduisant le carton, il le ferait", a déclaré Gene Detroyer, professeur à la Columbia Business School. "Le problème n'est pas le carton ni l'emballage, mais la rentabilité de la chaîne d'approvisionnement."

Le mois dernier, un article du Wall Street Journal indiquait qu'Amazon.com travaillait à la réduction de cartons superflus dans les commandes ainsi que sur leur taille, en partie en raison des préoccupations environnementales des consommateurs - en particulier chez la génération  Y. L'objectif est d’améliorer l’ "expérience emballage" du client dans son ensemble. Il s’agit également pour Amazon de réduire ses coûts d'expédition et la “nuisance” générale engendrée par ces emballages.

Dans un article publié en 2016 dans le New York Times, Don Fullerton, professeur de finance et expert en économie et environnement à l'Université de l'Illinois, a déclaré qu'une solution consisterait à responsabiliser les commerçants en les incitant à proposer des emballage plus adaptés.

Dans une interview accordée l'an dernier à NBC News, Heidi Sanborn du California Product Stewardship Council a déclaré que, bien que les entreprises aient la responsabilité de réduire les emballages carton, les consommateurs doivent eux aussi, "être responsables et faire savoir aux entreprises qu’ils ne veulent pas de tout ce gaspillage. Qu’ils veulent acheter des produits placés dans un emballage réduit, ou réutilisable. "

Pour le panéliste de BrainTrust, Bob Amster, directeur de Retail Technology Group, il ne s’agit que d’une question d’argent. «S'il y a un motif de profit pour les fabricants et les commerçants, cette tendance à la responsabilité environnementale des entreprises se fera plus rapidement», a-t-il déclaré.

télécharger Guide Sensefuel Bien choisir son moteur de recherche e-commerce 2017/18

Source : www.retailwire.com

Pour aller plus loin :