août 21, 2018 trends

[e-commerce] La domination sera mondiale mais à différentes vitesses selon les pays

Subscribe to Email Updates

Selon le cabinet Euromonitor International, le e-commerce devrait devenir le plus grand canal de distribution au monde d’ici 2021, dépassant les ventes des points de vente physiques tels que les supermarchés, les commerçants indépendants (de vêtements et de chaussures entre autres). Le e-commerce représentera à cette date 14% du total des ventes au détail.

A noter cependant que son adoption future ne sera pas répartie de manière uniforme sur l’ensemble du globe. Le e-commerce est déjà en tête en Asie-Pacifique, avec un taux de pénétration de 13%, mais n'atteindra pas la première place en Europe occidentale au cours des cinq prochaines années. Les commerçants devront adapter leurs stratégies numériques de manière appropriée par région, par pays et par catégories de produits.

L'Asie-Pacifique abrite des puissances numériques

En 2017, le e-commerce est devenu le premier canal de distribution en Asie-Pacifique, grâce à la croissance de deux pays en particulier: la Corée du Sud et la Chine.

En 2013, la Corée du Sud a été le premier pays de la région où le e-commerce est devenu le principal canal de vente avec 11% de pénétration des ventes au détail totales. La meilleure infrastructure numérique au monde, associée à une forte propension à adopter les dernières technologies, a mené à la révolution numérique dans le pays.

Bien que le e-commerce soit arrivé en tête en Corée du Sud trois ans plus tôt que la Chine, la Chine est LA puissance numérique en Asie-Pacifique et dans le monde. Ses ventes en ligne ont atteint 354 milliards de dollars en 2016, devenant ainsi le plus grand canal de vente du pays, représentant 17% du total des ventes au détail. La même année, le marché du e-commerce chinois a dépassé celui des États-Unis, pour devenir le plus grand au monde.

Les principaux e-commerçants chinois, Alibaba et JD.com, ont créé des écosystèmes de vente offrant la meilleure sélection de produits et une large gamme de prix, tout en résolvant les problèmes liés à la logistique et aux paiements en ligne. Tous deux continuent sans cesse d’améliorer l’expérience numérique de leurs utilisateurs, d’accélérer la livraison dans de nombreuses régions et d’élargir les catégories de produits.

A lire également nos articles : 

L'Amérique du Nord n'est pas très loin derrière

Le e-commerce des États-Unis et du Canada combinés, sera le canal le plus important en 2020, représentant 16% des ventes au détail, pas très loin derrière l’Asie-Pacifique. Les commerçants des deux pays oeuvrent à éliminer les obstacles au commerce numérique et se concentrent sur de multiples options de livraison, telles que la livraison en magasin, les casiers ou la livraison le jour même.

A lire également notre article : Etats-Unis: le smartphone devient LE support privilégié des achats en ligne

L'Europe occidentale : différentes situations selon les pays et les catégories de produits

Le e-commerce sera le canal le plus important en 2019 au Royaume-Uni, avec 18% du total des ventes au détail. Il le sera également au Danemark (17% de pénétration du commerce électronique) et en Finlande (14% de pénétration du commerce électronique) en 2020 et 2021 respectivement. Dans les autres pays, le e-commerce ne prendra pas la tête des canaux de vente ces cinq prochaines années.

En dépit d'être le troisième marché de détail en Europe de l'Ouest (derrière l'Allemagne et la France), le Royaume-Uni était le plus gros marché des ventes en ligne en 2017 (50% supérieur à celui de l'Allemagne). Cette avance est due à l'adoption rapide par les consommateurs britanniques des achats alimentaires en ligne, contrairement à l'Allemagne et à la France. L'Allemagne devrait réduire l'écart, car davantage de ventes de vêtements et de chaussures se font en ligne.

A lire également notre article : 85 milliards d'euros en 2018 pour le m-commerce au Royaume-Uni, en Allemagne et en France

Qu'est-ce que cela signifie pour les commerçants ?

L'essor du commerce électronique a des répercussions sur les commerçants, dans toute une série de domaines (marketing, logistique, etc.) Ces derniers doivent être préparés à la rapidité avec laquelle ce canal va devenir une partie importante de leurs ventes. Parallèlement, ils devront comprendre l'évolution du commerce numérique par pays et par type de catégorie. L’Europe occidentale est un excellent exemple de la façon dont les pays et les catégories de produits progressent à des vitesses différentes. Comme évoqué plus en amont, l’alimentaire stimule le commerce numérique dans le troisième plus grand marché de détail, le Royaume-Uni, alors qu’il ne fait que démarrer en France et en Allemagne.

télécharger Guide Sensefuel Bien choisir son moteur de recherche e-commerce 2017/18

Source : forbes.com

Pour aller plus loin :