Alibaba Group Holding intensifie son développement dans le e-commerce à international avec le lancement d’une version anglaise de sa marketplace Tmall, la plus grande plateforme d'achat en ligne transfrontalière de Chine. 

Lancée mercredi 26 juin, cette initiative devrait permettre au groupe d’attirer davantage de commerçants et d'entreprises du monde entier, pour vendre des produits importés de grande qualité aux consommateurs de la deuxième économie mondiale, selon un communiqué d'Alibaba, société cotée à New York.

La société a confirmé son objectif de doubler le nombre de marques étrangères sur Tmall Global à 40 000 en trois ans, contre environ 20 000 à ce jour.

Ne manquez pas notre article : Ce que les e-commerce marketers peuvent apprendre du Chinois Alibaba

Tmall-global-english© Alibaba Group Holding 

"La mission de Tmall Global est de connecter les marques internationales proposant des produits de grande qualité avec les consommateurs chinois ", a déclaré Yi Qian, Directeur Général adjoint de la plateforme. "Le site Web [en anglais] élargira notre portée auprès des commerçants, en particulier des petites et moyennes entreprises à travers le monde."

Cette décision intervient plus d'un mois après qu'Alibaba ait prévu que son chiffre d'affaires annuel dépasserait 500 milliards de yuans (72,7 milliards de dollars US) pour l'exercice en cours, malgré une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Ne manquez pas notre article : Amazon et Alibaba se font la guerre pour remporter le trône du e-commerce chinois

Le géant a déjà mis en place des plans visant à accroître les investissements dans les villes de banlieue et les zones rurales de Chine, afin d’attirer davantage de consommateurs. On estime que ces secteurs géographiques ne représentent que 20 % des commandes totales d'Alibaba, ce qui laisse à l'entreprise une grande marge de manœuvre pour se développer.

Les efforts d'Alibaba pour tenter de doubler ses ventes en ligne se sont déroulés se sont heurtés à divers problèmes en Chine - notamment la guerre commerciale avec les États-Unis, e niveau élevé de la dette et les goulots d'étranglement de financement des entreprises privées - qui ont amené Pékin à fixer un objectif de croissance économique plus faible de 6 à 6,5 % cette année.

Tmall© Alibaba Group Holding 

Parallèlement, le commerce électronique transfrontalier de la Chine a pris son envol depuis 2014, selon un rapport d'octobre de Deloitte. Les ventes de marchandises importées par l'intermédiaire des commerçants en ligne du pays ont grimpé de 39,8 % en glissement annuel, pour atteindre 78,6 milliards de yuans (11,44 milliards de dollars US) en 2018, selon les données du Ministère du commerce.

Ne manquez pas notre article : Pinduoduo : la Start-up qui challenge le géant Alibaba

La version anglaise de Tmall Global fournit aux commerçants étrangers un guide pratique sur la façon d'ouvrir un magasin sur la plateforme et sur la manière d'utiliser des outils tels que Tmall Overseas Fulfilment, qui offre un moyen peu coûteux de s'installer en Chine avant de commencer à vendre aux consommateurs chinois.

Les entreprises qui souhaitent ouvrir un magasin sur Tmall Global doivent remplir un questionnaire et entrer des informations de base sur leurs activités. Les candidats qualifiés seront contactés dans les 72 heures. Tmall Global conseillera également les commerçants sur la manière d'optimiser leurs opérations une fois qu'ils auront établi leur présence sur la plateforme.

Tmall Global prévoit de lancer d'autres sites en langues étrangères, notamment en espagnol, japonais et coréen.

Tmall Global a été lancé 2014. Depuis, les marques internationales de Tmall Global couvrent plus de 4 000 catégories et proviennent de 77 pays et régions.

Livre Blanc, la recherche un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : scmp.com

Vu dans cet article : 

Pour aller plus loin :