Subscribe to Email Updates

De nos jours, sur Pinterest, il est difficile de faire la différence entre ce qui est une publicité de ce qui ne l'est pas. Une recherche de "pantalons de randonnée pour femmes" sur la plateforme donne des centaines d'images colorées et agréables, dont très peu n'aboutissent pas à une page de paiement sur le site d'un e-commerçant. Vous verrez un mélange de Pins (ou épingles) sponsorisées par des commerçants d'équipement sportif comme Fabletics et Athleta, ainsi que des pins comme les "Shoppable Pins" et "Shop the Look". La plateforme classe ces deux dernières catégories dans la catégorie des “non-ads", bien qu'un clic sur l'une ou l'autre dirige les utilisateurs vers un lien d'achat.

Les "Shoppable Pins" affichent le prix de l’article mais aussi sa disponibilité. En cliquant dessus, vous accédez directement au site du commerçant, où les utilisateurs peuvent l’acheter. Ces épingles sont partagées de manière organique par les utilisateurs. De même, avec les épingles «Shop the Look», les commerçants et les influenceurs peuvent étiqueter tous les produits à vendre sur des photos.

2017-ShopStyle-STL-GTM-03-1200x800-1

Sur Pinterest, la frontière entre ce qui est une publicité et ce qui ne l'est pas est donc très floue. Jeremy King, l’ancien  CTO (Chief Transition Officier) de Walmart, qui a rejoint Pinterest en mars dernier, reconnaît qu’il peut être difficile pour les utilisateurs de faire la différence entre les épingles organiques et les publicités. "La plupart du temps [les utilisateurs] ne savent même pas qu’il y a des publicités", a déclaré King au magazine Quartz. “En fait, ils pensent parfois que les épingles sont des publicités alors qu’elles ne le sont pas et vis versa.”

Pinterest, qui n’était autrefois qu'un simple outil de sélection d’idées que vous aviez trouvées sur le web, telles que des tutos de création de foulards ou des recettes de cupcake, prend de l’ampleur. La plateforme de médias sociaux est désormais un outil puissant au service des achats en ligne. 

Depuis le lancement des “Shoppable Pins” en octobre dernier, le nombre de clics vers les sites marchands a triplé, a déclaré un représentant de la société au magazine Quartz. Un peu plus tôt cette semaine, Pinterest a annoncé que les utilisateurs pourraient affiner les algorithmes qui alimentent leurs fils d’actualité, leur offrant ainsi un certain contrôle sur leur profil, sans parler des annonces qui les ciblent. L'année dernière, la plateforme a dévoilé des outils d'achat qui indiquaient aux utilisateurs où acheter certains articles présentés dans une épingle. En mars, Pinterest a invité les commerçants à télécharger gratuitement l'intégralité de leurs catalogues de produits sur Pinterest.

Business-site-Explore-kt-02

La société collabore avec des milliers de commerçants à travers le monde pour créer des expériences publicitaires, notamment avec de grands noms tels que Target, Walmart, Ikea, Ulta et Levi’s. Le mois dernier, la plate-forme a mis à niveau sa technologie de recherche visuelle pour pouvoir identifier efficacement 2,5 milliards d'objets, des articles d'ameublement pour la maison aux vêtements, et l'a intégrée aux Shoppable Pins. Par exemple, si vous aimez la couleur de la peinture d’un mur, vous pouvez la prendre une photo, et grâce à celle-ci, Pinterest vous indiquera que vous pouvez l'acheter sur le site Web de Home Depot par exemple.

Ne manquez pas notre article : Pinterest adopte l'omnicanal via la recherche visuelle

L'application âgée de neuf ans ne fait pas que faciliter le shopping, elle est également devenue une plateforme puissante permettant aux gens de dire à d'autres où se rendre pour acheter. Bien qu'il soit très peu probable de voir quelqu'un partager une publicité vue sur Facebook ou Twitter avec un ami, c’est ce à quoi s’adonnent régulièrement plus de 300 millions d'utilisateurs de Pinterest dans le monde, dont les deux tiers sont des femmes. La France compte 11 millions de visiteurs uniques mensuels (source : ComScore).

Les utilisateurs de Pinterest épinglent les pins produites par les marques sur leurs tableaux personnels, où elles apparaîtront dans le flux d'autres utilisateurs partageant les mêmes goûts et idées. Vous remarquerez peut-être qu'un ami a juste épinglé une paire de baskets Allbirds sur son tableau «Chaussures», et si vous aimez ce style, vous pouvez les recevoir en quelques clics. Les épingles "Shoppable Pins" et "Shop the Look" n'ont pas la mention de "Sponsorisé par" qui accompagne les annonces sur Pinterest. Mais à partir du moment où elles alertent un auditoire captif sur un produit, sur son prix et leur indique où il peut l'acheter, elles servent effectivement le même objectif.

Ne manquez pas notre article : Noël : Les meilleurs conseils pour attirer les acheteurs de dernière minute sur Pinterest

Jeremy King a décrit une conversation qu'il a eue avec un employé de Pinterest, qui a déclaré: “Si vous supprimiez toutes les publicités de Facebook, personne ne s'en soucierait. Ce n’est pas le cas avec Pinterest !” L'adoption de la plateforme par les annonceurs n’est peut-être pas surprenante, étant donné que beaucoup de ses utilisateurs  cherchent à acheter ou à planifier quelque chose quand ils utilisent l'application. Cela contraste avec Facebook, Instagram ou Twitter, qui sont principalement utilisés pour rester en contact avec des amis ou pour suivre un fil d’actualité quotidien. Pinterest est l'endroit où les utilisateurs se rendent lorsqu'ils rénovent leur maison, planifient un mariage ou même une baby shower avec un thème particulier. La plateforme peut proposer un produit physique qui correspond à cette idée abstraite et offre désormais la possibilité de l'acheter également.

recherches-plateformes

Selon une étude de Cowen and Company citée par eMarketer en janvier, un peu moins de la moitié des utilisateurs de Pinterest se rendent sur la plateforme pour acheter ou trouver des produits. Parallèlement, sur des plateformes telles que Facebook, Twitter, Snapchat et Instagram, le shopping est l'objectif principal d'un très petit pourcentage d'utilisateurs. 

Mais jusqu’à récemment, Pinterest n’a pas récolté les bénéfices d’un rôle aussi important dans les décisions d’achat des utilisateurs. L'année dernière, Pinterest a généré 700 millions de dollars de ventes publicitaires, soit une augmentation de 50% par rapport à 2017, mais reste toujours inférieure aux autres plateformes moins adaptées aux achats. À titre de comparaison, Twitter, qui compte environ 320 millions d'utilisateurs actifs, a déclaré des revenus publicitaires de 791 millions de dollars pour 2018.

Jeremy King envisage un avenir où chaque élément de Pinterest, qu'il s'agisse d'une recette de poulet Tikka Masala ou d'une idée de maquillage pour Halloween, pourra être acheté. "Je veux identifier chaque élément sur Pinterest et montrer où vous pouvez les obtenir", a-t-il déclaré.

poulet-Tikka-Masala-2Pinterest n'est pas la seule plateforme sociale qui oriente les utilisateurs vers les boutiques en ligne. TikTok a dévoilé cette année des publicités sur lesquelles les produits peuvent être achetés, et en mars dernier, Instagram a lancé Checkout, qui permet aux utilisateurs de faire des achats sans quitter l'application. 

Ne manquez pas notre article : Instagram façonne le marketing du e-commerce pour 2019

Mais alors que la plupart des plateformes de médias sociaux peuvent deviner quels produits leurs utilisateurs aimeront en fonction de caractéristiques telles que l'âge, le sexe, la région et d'autres facteurs, Pinterest n'a pas à le faire. En effet, un tableau d’utilisateur Pinterest est une liste des produits qui les intéressent. De telles données sont un rêve pour les annonceurs et il est difficile d’imaginer qu’ils n’en tireront aucun avantage.

New call-to-action

Source : qz.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :

La frontière entre médias sociaux et e-commerce commence à disparaître