juillet 11, 2018 trends

Amazon et eBay représentent 66% du e-commerce allemand

Subscribe to Email Updates

Avec un chiffre d’affaires de 93 millions d’euros, l’Allemagne est le 2ème marché européen du e-commerce, après le Royaume-Uni (178 millions d’euros). Et c’est Amazon, eBay et eBay Classifieds (site de petites annonces locales) qui, à eux trois, en possèdent 66%. Les autres enseignes, figurant au Top 50 des e-commerçants visités en Allemagne, n’obtiennent pas même une part de marché égale à 3%.

C'est ce que rapporte le magazine en ligne allemand Onlinehändler-News après que le cabinet de consulting en stratégie américain EY-Parthenon ait publié son étude “Digital Shopping Index”.

A lire également notre article :  85 milliards d'euros en 2018 pour le m-commerce au Royaume-Uni, en Allemagne et en France

Amazon et Ebay sont en avance sur toutes les autres grandes boutiques en ligne en Allemagne.

Amazon se place en première position avec une part de marché de 28,7%, tandis qu'eBay s’octroie une part de 22,9%. eBay Classifieds quant à lui se place troisième avec une part de marché de 14,8%. Les autres acteurs sont loin derrière. Wish, AliExpress et Otto par exemple obtiennent chacun une part de marché de 2%, tandis que Zalando, Lidl, H&M et Rossman acquièrent une part située entre le 1 et 2%.

A lire également notre article : Quels sont les meilleurs sites e-commerce allemands ?

L’application eBAy Classifieds, très populaire en Allemagne

eBay Classifieds se classe premier sur application mobile. Amazon, quant à lui se positionne d'abord sur le desktop et le mobile. Il renforce sa position de numéro 1 en gagnant 3,9% par rapport à l'année dernière. Ebay en revanche a perdu 6,9%. 

L'étude mené par EY-Parthenon révèle que les visites sur les sites e-commerce sont plus longues via desktop

L'étude menée par EY-Parthenon a également révélé qu'une visite sur l'un des sites marchands du top 50 allemand prend de 5 à 6 minutes en moyenne depuis un desktop, tandis qu’une visite depuis un mobile (y compris depuis une application) prend un peu plus d'une minute.

"Le passage aux appareils mobiles réduit considérablement la durée d'attention du consommateur", note Andreas Enders de EY Parthenon. "Les détaillants doivent convaincre le client d'acheter dans un délai très court, sinon la vente n'aura pas lieu."

A lire également notre article : 37% des consommateurs allemands ont acheté des meubles en ligne en 2017

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce

Source : ecommercenews.eu

Pour aller plus loin :