juillet 31, 2020 trends

Alors que le e-commerce prend de l'ampleur, les géants du web sont-ils transparents sur les produits qu'ils vendent?

Subscribe to Email Updates

Même avant la pandémie, des millions de produits de consommation étaient acheminés chaque jour via des plateformes en ligne. Aujourd'hui, les achats en ligne sont à un niveau record, les dépenses totales de e-commerce aux États-Unis atteignant 82,5 milliards de dollars, en hausse de 78% d'une année sur l'autre. Pour situer le contexte, il aurait fallu quatre à six ans pour obtenir ce niveau de croissance actuel.

Naviguer dans cette croissance tout en fidélisant la clientèle est devenu plus complexe pour les e-commerçants, car les clients peuvent comparer des produits du monde entier sur plusieurs sites web, leur prix, leur conception et les fonctionnalités influençant leurs achats. De plus en plus, un autre facteur fait partie de l'équation : la durabilité des produits.

Mais, même si les consommateurs souhaitent acheter de manière durable, il est difficile de le faire, en particulier lorsqu'ils font des achats en ligne. Trouver des données fiables sur l'environnement et la sécurité des ingrédients en ligne est un défi. Et souvent, les informations fournies sont compliquées et difficiles à vérifier. Les acheteurs d'aujourd'hui attendent des entreprises qu'elles facilitent la recherche et la compréhension des caractéristiques environnementales des produits en ligne.

Ce désir de transparence, associé aux attentes de produits plus sûrs et plus durables et à la volonté des entreprises de faire leur part pour l'environnement, signale qu'il est temps pour les e-commerçants figurant au classement mondial - Alibaba, Amazon, JD.com, eBay, Shopify, Rakuten et Walmart - de se faire les champions des produits durables.

L'évolution des goûts des consommateurs, un marché en expansion, une opportunité

Les entreprises de e-commerce ont largement bénéficié d’un laissez-passer lorsqu'il s'agit d'assumer la responsabilité des impacts environnementaux et sanitaires des produits vendus sur leurs sites. Aujourd'hui, cela est en train de changer.

Les investisseurs et les actionnaires indiquent clairement que la durabilité est un facteur majeur dans leur prise de décision. Aujourd'hui, les e-commerçants sont responsables des centaines de produits non tracés et dangereux vendus sur leurs plateformes. Les investisseurs attendent de plus en plus des entreprises qu'elles présentent des plans stratégiques et transparents pour répondre à ces préoccupations ainsi qu'à d'autres risques environnementaux. BlackRock a récemment lancé de nouveaux fonds pour les investisseurs préoccupés par les problèmes environnementaux et sociaux. Et, ce mois-ci, la société a sanctionné 53 entreprises pour inaction en matière de climat.

Les consommateurs américains devraient dépenser 150 milliards de dollars en produits durables d’ici 2021. Il est de plus en plus important de se concentrer sur la transparence dans l’espace du e-commerce, à mesure que le pouvoir d’achat des Millenials et de la génération Z augmente. Les jeunes acheteurs veulent acheter auprès de marques et d'entreprises transparentes et déterminées à avoir un impact social positif.

Les e-commerçants sont particulièrement bien placés pour être les premiers sur le marché des produits durables, les plateformes en ligne offrent de multiples façons d'attirer et d'engager les acheteurs en construisant l'histoire de la durabilité d'un produit.

Aujourd'hui, une poignée d'entreprises exploite l'opportunité qu'offre le e-commerce pour répondre à la pression accrue des parties prenantes :

  • Target utilise son canal de e-commerce comme plateforme principale pour ses “wellness icons” qui aident les consommateurs à comprendre facilement les attributs environnementaux et sanitaires d'un produit.
  • Sephora fait la promotion de “Clean at Sephora”, une plateforme de présentation de produits exempts de plus de cinquante ingrédients dangereux.
  • Unilever a annoncé un nouveau plan climatique visant à apposer des étiquettes carbone sur ses 70 000 produits.
Ne manquez pas notre article : Les femmes Millenials tracent une nouvelle voie pour le e-commerce

Deux nouvelles ressources pour accroître la transparence, la durabilité des produits

Le secteur de la vente au détail en ligne a la possibilité de créer des marketplaces en ligne sûres, durables et transparentes. Voici deux nouvelles ressources pour y parvenir :

La roadmap pour un e-commerce durable guide le secteur de la vente au détail en ligne à travers des mesures visant à réduire l'empreinte carbone et chimique des produits de consommation. Trop souvent, les préoccupations concernant les impacts du e-commerce sont étroitement concentrées sur les déchets d'emballage et les émissions liées au transport. Ce rapport souligne les domaines dans lesquels l'impact le plus important peut être obtenu - en réduisant l'empreinte environnementale des produits eux-mêmes.

Ne manquez pas notre article : [supply chain e-commerce] Intégrer le développement durable pour répondre à une croissance rapide

Un nouveau modèle d'achat en ligne interactif, SustainaBuy, montre comment les entreprises peuvent afficher des données environnementales et sanitaires des ingrédients pour les produits vendus en ligne. Le partage des données sur la durabilité des produits, que de nombreux commerçants collectent déjà auprès des fournisseurs, peut aider les clients à visualiser et à intégrer les impacts environnementaux et sanitaires de produits spécifiques dans leur expérience d'achat comparative.

Mettre l'accent sur la transparence et créer des produits plus sûrs et plus durables permettra aux entreprises de convaincre les acheteurs avertis et soucieux du développement durable de s'intéresser aux produits numériques et d’améliorer leurs résultats tout en gérant les risques. Alors n’attendez pas : pilotez l’avenir des achats en ligne durables dès aujourd'hui.

New call-to-action

Source : forbes.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :