Alibaba veut des marques américaines : les mêmes que celles d'Amazon !

Publié le 2 sept. 2020 | 6 min de lecture

Tmall Global, la marketplace d'Alibaba pour les marques internationales, veut aider les petites et moyennes marques américaines à vendre aux jeunes consommateurs chinois, à une époque où les voyages internationaux sont limités et où la demande de produits internationaux uniques est élevée. Ainsi, Alibaba devient un rival mondial pour Amazon.

Tmall Global organise son tout premier «Pitch Fest» afin de permettre aux marques américaines de postuler à temps pour vendre sur la marketplace, le jour du Singles Day, l'événement d'achat commercial du 11 novembre, dont la valeur brute de la marchandise sur Alibaba a atteint 38,4 milliards de dollars l'année dernière.

Ne manquez pas notre article : De nombreux consommateurs chinois ont profité du shopping vocal lors du Singles Day d’Alibaba

Les ventes du Singles Day en Chine sont plus importantes que celles d’Amazon Prime Day, du Black Friday et du Cyber Monday réunis, ce qui représente une opportunité considérable pour les marques américaines en difficulté. Tmall - qui est entrée sur le marché américain en 2014 et qui a mis en place des équipes à New York et Los Angeles en 2017 pour aider à orienter les marques américaines vers le marché chinois - ne concurrence pas directement Amazon aux États-Unis. Mais, en établissant des relations avec ses marques, la marketplace se prépare à la concurrence mondiale. 

Actuellement, Amazon et Alibaba ne sont pas en concurrence au regard des consommateurs qu'elles servent, mais elles se rencontrent en Inde et en Asie du Sud-Est”, explique la vice-présidente et directrice de Gartner, Danielle Bailey, qui dirige le secteur Asie-Pacifique de l'entreprise. “La Chine est en train de dépasser les États-Unis en tant que plus grand marché de détail au monde, et Alibaba est la plus grande plateforme BtoC en Chine. Alibaba est sous-estimée lorsqu’il s’agit de ce qu'elle représente sur la scène mondiale."

Amazon et Alibaba sont cependant en concurrence au regard de l’envergure et du prestige, dit-elle. “Alibaba est plus sophistiquée qu'Amazon. C'est là qu'intervient l'aspect concurrence : dans la perception en tant que leader mondial du e-commerce."

Ne manquez pas notre article : Amazon et Alibaba se font la guerre pour remporter le trône du e-commerce chinois

Les géants de la technologie s'efforcent de plus en plus d'attirer les petites et moyennes entreprises; bien qu'ils se positionnent souvent comme un partenaire altruiste dans un contexte d'incertitude économique, ils dépendent également largement des petites entreprises pour atteindre leur envergure. En mai, Facebook a lancé Facebook Shops dans le but d'aider les petites entreprises à vendre en ligne; 75% des 70 milliards de dollars de recettes publicitaires annuelles de Facebook proviennent de petites entreprises. Et Google, en juin, a rendu certaines fonctionnalités publicitaires de Google Maps gratuites pour les petites entreprises.

En septembre, Amazon organisera sa première conférence “Amazon Accelerate” pour les petites entreprises, qui comprendra une intervention de Christine Beauchamp, la présidente de la division mode d'Amazon, à propos de la création d'une marque dans le magasin d'Amazon. Plus tôt cette année, Amazon a lancé “Common Threads”, une initiative du CFDA (le conseil des créateurs de mode américain) qui permet aux petites marques de créateurs de mode d'accéder à Amazon, une première pour la plateforme connue pour ses vêtements à bas prix. “Amazon Accelerate aidera les petites entreprises à trouver de nouveaux moyens de se développer et de s'étendre tout en créant de nouvelles connexions”, a déclaré Jeff Wilke - Amazon CEO of worldwide consumer business - dans un communiqué.

"Le "Pitch Fest" est pour Tmall un effort permettant de faire connaître ses opportunités et ressources", déclare Tony Shan, directeur de Tmall Global pour les Amériques. "Les temps sont durs, et les marques pourraient chercher d'autres canaux pour se développer. C'est un moyen pour nous de leur donner l'occasion de réfléchir à l'opportunité de se lancer à l'international », ajoute-t-il.

Les marques sélectionnées seront "accélérées" pour vendre sur le marché, avec des conseils sur la sélection des produits, les prix et le marketing pour le consommateur chinois; avec l’utilisation du programme d’exécution à l’étranger de Tmall Global, dans lequel les produits sont expédiés hors de Los Angeles; et grâce à l'accès aux informations sur les ventes et les préférences des clients.

"Nous constatons une forte demande de la part des consommateurs chinois, qui sont à la recherche de produits internationaux. Surtout de la part de nos plus jeunes clients, les Millenials et la génération Z qui sont plus sensibles aux cultures mondiales et qui aiment acheter des produits qu'ils ne peuvent pas trouver sur le marché chinois local", explique Tony Shan. "Il y a tant de grandes marques et entreprises aux États-Unis, couvrant toutes les catégories de consommateurs, que nous pensons que cela plairait vraiment aux consommateurs chinois."

C'est également le moment de positionner l'entreprise comme un acteur proactif et amical à un moment où Donald Trump s'en prend aux grandes entreprises technologiques chinoises, en particulier TikTok et WeChat, propriétés de Tencent. Certains experts craignent que cela ne suscite un sentiment patriotique parmi les consommateurs chinois, mais le PDG d'Alibaba, Daniel Zhang, a déclaré la semaine dernière que la volonté d'Alibaba de “faire du business facilement et n'importe où” correspondait aux intérêts de la Chine et des États-Unis. “Nous suivons de près la politique du gouvernement américain envers les entreprises chinoises.”

Ne manquez pas notre article : La Chine et les États-Unis : 2 approches différentes du e-commerce

Tmall s'efforce de remplir certaines sous-catégories. Dans l'habillement, on s'intéresse aux loisirs sportifs. Dans la catégorie Beauté, les marques de “Instagram-driven”, avec des ingrédients de haute qualité et des cosmétiques aux couleurs vives sont très demandées. Les marques idéales, en plus d'avoir déjà une expérience dans le e-commerce national, seront uniques, soit par leur histoire de marque, soit par le produit lui-même.

En pleine pandémie, la Chine est devenue un marché influent pour les marques mondiales, initialement en raison de la perte de ventes aux consommateurs chinois et maintenant parce qu'elle est l'une des premières régions à se redresser. "La Chine a été la première à entrer et sortir de cette crise et elle continue de connaître une croissance rapide de sa classe moyenne. Il existe un énorme potentiel inexploité pour les petites et moyennes entreprises qui n’en ont pas encore profité", déclare Danielle Bailey de Gartner.

L'opportunité dans la catégorie Beauté est peut-être encore plus grande que dans celle de la mode, dit Danielle Bailey. "Les consommateurs chinois cherchent toujours à l'extérieur de leurs frontières les tendances des produits. Se sont des consommateurs très sophistiqués, toujours à la recherche de la prochaine tendance", ajoutant qu'une petite ou moyenne entreprise qui s'y est implantée aurait un avantage considérable.

En 2019, Kim Kardashian West a participé au Singles Day lors d’un live stream présentant sa marque KKW Beauty sur la plateforme. Le stock de parfums KKW de West a attiré 13 millions de téléspectateurs et s'est vendu en quelques minutes. Au cours des trois derniers mois, plus de 100 marques américaines ont rejoint la plateforme, soit plus du double du nombre enregistré à la même période l'an dernier. Parmi les marques américaines qui ont récemment rejoint la plateforme, citons la marque de soins pour la peau Supergoop, la marque de cosmétiques ColourPop, la marque de loisirs sportifs Avocado et la marque de produits de base Everlane.

Ne manquez pas notre article : À l'intérieur d'un livestream e-commerce de 6 heures sur Taobao

Danielle Bailey ajoute que le consommateur chinois représente environ 40% de toutes les ventes mondiales de luxe. Les consommateurs aisés, dit-elle, "veulent aller au delà des Guccis et Louis Vuitton que tout le monde connaît. Ils recherchent des marques de mode de niche pour afficher l'exclusivité."

Livre Blanc, la recherche un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : voguebusiness.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail