Alibaba, le groupe chinois de commerce électronique, est en train de refondre le modèle économique de sa filiale en forte croissance AliExpress, afin d'offrir un service international complet capable de défier Amazon, le plus grand distributeur en ligne au monde.

Trudy Dai, présidente de la division “wholesale marketplaces” d'Alibaba, a déclaré au Financial Times qu'AliExpress, qui vend des produits de commerçants chinois à des clients dans plus de 150 pays, effectue des changements pour permettre aux commerçants d'autres pays de vendre également des produits sur sa plateforme, dans le monde.

Dès le premier jour de la création d'Alibaba, nous avons eu "un rêve mondial", a déclaré Trudy Dai qui, avec Jack Ma a fait partie de la première équipe de direction de l'entreprise en 1999.

Pour lancer cette nouvelle initiative, AliExpress a pour la première fois ouvert sa plate-forme aux fournisseurs étrangers, permettant aux petites et moyennes entreprises de Russie, de Turquie, d'Italie et d'Espagne d'enregistrer et de vendre leurs produits dans d'autres pays du réseau AliExpress, ont déclaré les dirigeants d'Alibaba.

"AliExpress prévoit de déployer ce service - appelé "Local to Global" - dans un plus grand nombre de pays après avoir acquis de l'expérience dans ces quatre premiers pays", a précisé Trudy Dai. Bien que la nouvelle stratégie n'ait démarré que cette année, une "bonne base" de petites et moyennes entreprises dans ces pays s'était enregistrée pour vendre des produits, a déclaré un cadre qui a cependant refusé de donner des chiffres précis.

"Cette année est la première année pour notre stratégie Local to Global", a annoncé Mme Dai. "Cette stratégie est intimement liée à la stratégie de mondialisation d'Alibaba."

overview_city© alibabagroup.com

Trudy Dai a identifié AliExpress comme le fer de lance d'une stratégie de mondialisation qui est également soutenue par la filiale d'Alibaba, Lazada, la plus grande plateforme de commerce électronique d'Asie du Sud-Est, et d'autres entreprises affiliées dans le monde. Alibaba a également pris des participations dans les sociétés de e-commerce Tokopedia en Indonésie et Snapdeal en Inde.

Ne manquez pas notre article : Alibaba mise sur le français Pierre Poignant pour mener à bien son expansion en Asie du Sud-Est

“L'envie de s’étendre sur les marchés à l'étranger est alimentée par le ralentissement de la croissance en Chine.” a commenté Billy Leung, directeur de la maison de courtage Haitong "Nous voyons Alibaba essayer de se développer à l'échelle mondiale parce qu'elle essaie de compenser le déclin de la croissance en Chine même."

AliExpress a été l'une des entreprises les plus performantes, contribuant à une croissance du chiffre d'affaires de 94 % au cours de l'exercice 2018 pour les activités internationales de e-commerce de détail de la société . Il s'agit de l'un des taux de croissance les plus rapides du groupe.

La concurrence avec Amazon ne s'est pas encore transformée en bataille pour les parts de marché internationales, a précisé Billy Leung, car les taux de pénétration dans l'industrie mondiale du commerce électronique restent faibles, surtout dans les pays en développement. La priorité est désormais de jeter les bases d'une croissance sur des marchés en expansion.

Ne manquez pas notre article : Alibaba ouvrira son premier hub e-commerce européen en Belgique

En Chine, Amazon a subi des revers. Le commerçant devrait fermer son magasin Amazon China en juillet, une quinzaine d'années après son ouverture, parce que la concurrence d'Alibaba et de JD.com a réduit ses volumes d'activité. Toutefois, les acheteurs en ligne chinois pourront toujours commander des produits sur le magasin mondial d'Amazon.

Ne manquez pas notre article : Amazon est-il sur le point de faire son retour dans le e-commerce en Chine ?

Au fur et à mesure qu'il étend sa présence internationale, Alibaba utilise un certain nombre de stratégies de localisation visant à constituer des bases de clientèle, parfois avec des partenaires politiquement bien implantés.

En Russie, par exemple, elle a annoncé l'année dernière qu'AliExpress s'associerait au fonds souverain de Moscou et à l'oligarque Alisher Usmanov, ami du Kremlin, pour renforcer sa présence. Mail.ru, une société Internet locale dans laquelle Monsieur Usmanov a investi, comptait quelque 97 millions d'utilisateurs actifs l'année dernière, ce qui pourrait accroître la clientèle russe d'AliExpress.

En Turquie, l'entreprise de vêtements en ligne Trendyol a ouvert un magasin sur AliExpress plus tôt cette année, suite à un investissement dans Trendyol par Alibaba l'année dernière.

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce-2019

Source : Financial Times

Crédit photos : alibabagroup.com

Vu dans cet article : 

Pour aller plus loin :